L'obésité et le surpoids du chien

 

D’après une étude menée par l’Association des fabricants britanniques de nourriture animalière en 2014, 45% des chiens et 40% des chats sont concernés par l’obésité et le surpoids. Sur les 200 vétérinaires interrogés, 77% considèrent que le phénomène s’est aggravé ces 5 dernières années.

Un chien est dit obèse lorsque son poids dépasse d’au moins 15 à 20% son poids idéal (par rapport au standard de chaque race).

 

Comment savoir si mon chien est obèse ?

  • Les côtes sont difficilement palpables (animal en surcharge pondérale) ou pas du tout palpables (on parle alors d’obésité).

  • Il y a une apparition de masse graisseuse sur le thorax, le dos et la base de la queue.

  • Le chien est beaucoup moins actif qu’auparavant.

  • Il a dû mal à supporter la chaleur et l’exercice physique.

  • Le chien a tendance à s’essouffler rapidement.

  •  

    Cette maladie, car on parle bien de maladie a des conséquences importantes sur la santé de votre chien. Les effets ne sont pas immédiats mais les pathologies peuvent être dramatiques sur le long terme.

     

    Les origines de l’obésité :

    L’obésité peut avoir plusieurs origines. En général le chien consomme plus d’énergie qu’il n’en dépense, d’où une augmentation de son poids.

     

    Les causes alimentaires de l’obésité :

    Certains chiens prennent du poids car ils ont tendance à manger trop vite surtout s’ils mangent en groupe. Il est conseillé de séparer les chiens lors de la prise des repas.

    Les chiens sont également obèses suite aux mauvaises habitudes du maître. Les chiens mangent tout ce que le maître lui présente (même du chocolat). Ne lui donnez pas de restes de table ou de gourmandises en plus de sa ration quotidienne car cela rompt son équilibre alimentaire. Vous pouvez toutefois lui donner une friandise pour chien afin de le récompenser.

    A titre indicatif : 100 kcal = 1/3 du besoin quotidien d’un chien de 3 kg.

    100 kcal = 18g de chips = 25g de biscuit sec ou gruyère = 80g de jambon blanc.

     

    Les propriétaires aiment savoir que leur chien ne manque pas de nourriture. Dès que la gamelle est finie, certains s’empressent de la remplir ; chose à ne pas faire ! Il est important de suivre les rations journalières indiquées sur les sacs de croquettes et de pâtées. Vous pouvez donner cette ration en 2-3 fois dans la journée.

     

    Les causes non alimentaires de l’obésité :

    La baisse d’activité ou le manque d’exercice favorisent la prise de poids car le chien consomme plus d’énergie qu’il n’en dépense.

    Lorsqu’un animal est stérilisé, sa dépense d’énergie est moins importante qu’un animal « entier », sauf que les rations données restent les mêmes. Il faut donc changer son alimentation pour des croquettes ou pâtées « chien stérilisé », tout en suivant la ration journalière préconisée.

    L’obésité peut également être due à une maladie hormonale (diabète, hypothyroïdie). Le traitement donné (corticoïdes, antiépileptiques) favorise l’appétit et donc la prise de poids du chien.

     

    Les effets de l’obésité :

  • Apparition sur le squelette de pathologies articulaires causées par l’embonpoint et aggravation de celles déjà existantes.

  • Augmentation de la fréquence des diabètes sucrés chez les chiens obèses, difficultés de régulation thermique.

  • Sujet aux infections cutanées.

  • Rapidement intolérant à l’effort car son cœur est fragilisé puisqu’il doit forcer pour faire circuler le sang.

  • Réduit la durée de vie du chien (jusqu’à 2 ans) et ne contribue pas à son bien-être.

  •  

    Comment le faire maigrir ?

    1- Faire un plan d’amaigrissement : il est important de déterminer son poids de forme idéal (d’après le standard de la race). Pour maigrir, le chien doit recevoir 40 à 60% de l’apport qu’il recevrait s’il était à son poids idéal.

    Si cette ration vous paraît trop faible, vous pouvez réduire la ration journalière à donner progressivement et arriver à ce niveau de nourriture (40 à 60% de l’apport) en 2-3 semaines.

    2- Quelques astuces pour éviter d’affamer votre chien : la ration journalière peut être segmentée en 3-4 repas afin que votre chien ait l’impression de manger plus. Vous pouvez ajouter des légumes.

    Utilisez une gamelle anti-glouton pour que votre chien mange moins vite.

    3- La reprise d’une activité physique : l’homme a besoin de faire du sport pour ne pas perdre de sa masse musculaire au cours du régime. Pour les chiens, c’est la même chose. Votre animal doit faire de l’exercice. Prévoyez quelques minutes (10-15min) de marche dans la journée puis augmentez la durée. Il est conseillé de faire une marche de 30 minutes ou 2 fois 15 minutes par jour. Si votre animal souffre de douleurs articulaires, optez pour la nage.

     

    Dans la même thématique "Alimentation"