L'identification de mon animal

La législation sur l’identification a évolué depuis peu. Depuis le 1er janvier 2012, tous les carnivores domestiques (chien, chat, furet) cédés à titre de donation ou onéreux sont obligés d’être identifiés. Cette tâche est à la charge du cédant.

Les chats nés après le 1er janvier 2012 de plus de 7 mois devront être également identifiés soit par puce électronique ou par tatouage même s’ils restent à la maison. Les chiens âgés de plus de 4 mois et nés après la loi du 6 janvier 1999 doivent être aussi identifiés. De plus, les carnivores domestiques doivent être pucés ou tatoués dans les départements déclarés infectés de rage.

 

Si votre animal a été identifié avant le 4 juillet 2011 par un tatouage, vous pouvez voyager avec lui sans inquiétude dans l’Union Européenne car cette méthode d’identification est reconnue. Toutefois, l’Irlande, Malte et le Royaume-Uni acceptent uniquement l’identification électronique.


Depuis Juillet 2004, les chiens, les chats et les furets doivent avoir un passeport européen si vous souhaitez voyager avec eux. Ce document administratif ressemble aux nôtres. Vous retrouverez entre autre les informations suivantes : l’identification et la description de l’animal, les vaccins, le nom et l’adresse du propriétaire.

Ce document est réalisé par le vétérinaire lorsque l’animal n’est pas encore identifié.


Les animaux identifiés peuvent avoir un passeport si le carnivore domestique a une attestation de vaccination encore valable, s’il va effectuer son premier vaccin.

Le vétérinaire peut également faire un passeport pour les animaux ne répondant pas à ces critères. Pour cela, il faut que vous vous munissiez des anciens documents d’enregistrement. Le vétérinaire échangera ces documents contre le passeport, moyennant une participation financière.


Pour la réalisation du tatouage, il faut que l’animal soit anesthésié. Il peut devenir illisible voir s’effacer totalement dans le temps. Le tatouage est réalisé sur l’oreille de l’animal, certains « mauvais » propriétaires n’hésitent pas à mutiler l’animal afin de faire disparaître toutes traces de tatouage.


La puce électronique a la forme et la taille d’un grain de riz. Positionnée sans anesthésie sous la peau au niveau du cou, elle sera insaisissable (sauf par acte chirurgical) et indolore pour l’animal. Il n’y aura pas de risque qu’elle s’efface.

Dans la même thématique "Législation"